Qu’est ce que la sprezzatura ?

 

La sprezzatura émane de la Renaissance italienne et est un concept forgé par l’Italien Baldassare Castiglione dans son ouvrage Le Livre du courtisan en 1528. Il définit la sprezzatura comme la capacité à « user en toutes choses d’une certaine nonchalance, qui cache l’artifice, et montre ce qu’on fait comme si cela était venu sans peine et quasi sans y penser ».

En termes de style, la sprezzatura se caractérise par une nonchalance feinte dans les tenues et l’apparence en général alors qu’elles sont en réalité travaillées avec attention. La sprezzatura est souvent associée à l'élégance décontractée ou à un charme naturel.

La sprezzatura est le fruit d’une approximation, d’un oubli. Cela peut prendre différentes formes telles que : une barbe mal rasée, une paire de chaussettes rouges, une pièce patinée par le temps, une épingle à nourrice transformée en pince à cravate, des sneakers un peu sales…

---

"Sprezzatura" is a concept originating from the Italian Renaissance. This term first appeared in "The Book of the Courtier," written by the Italian Baldassare Castiglione in 1528. He defines sprezzatura as the ability to "use in all things a certain nonchalance, which conceals all artistry and makes whatever one does or says seem uncontrived and effortless."

In terms of style, sprezzatura is characterized by a deliberate nonchalance in clothing and appearance, while in reality, they are meticulously crafted. Sprezzatura is often associated with casual elegance or natural charm.

Sprezzatura arises from an approximation, from forgetfulness. It can take various forms such as a poorly shaved beard, a pair of red socks, clothing weathered by time, a safety pin transformed into a tie clip, or slightly dirty sneakers...

 

Retour au blog